Maxime Chattam – Carnages

 
4e de couverture :

Harlem Est. 18 novembre, 8h28.
Ils sont tous là, dans le hall d’entrée du lycée Village Academy. Plus que quelques minutes avant le début des cours. Parmi les élèves, un adolescent, un sac à dos ouvert à ses pieds. Lentement, il lève son arme vers ses camarades et cale des chargeurs dans sa poche. Le carnage peut commencer…
Quand l’inspecteur Lamar Gallineo arrive sur les lieux du massacre, c’est pour découvrir le cadavre défiguré du tueur qui a fini par retourner l’arme contre lui. Rapidement, cette affaire dépasse le simple fait divers : de nouvelles tueries éclatent dans d’autres établissements.
A chaque fois, le même scénario, inexplicable. Des lycées de New York aux souterrains abandonnés du métro, Lamar va tenter d’enrayer cette macabre épidémie. Mais les apparences sont trompeuses. Toujours

~

L’auteur aborde un thème malheureusement toujours d’actualité : les tueries dans les écoles aux Etats-Unis. A la lecture, on ne peut s’empêcher de penser à Colombine, et bien d’autres… Ce roman court mais accrocheur nous dresse un portrait sombre de l’Amérique actuelle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s