Maxime Chattam – In tenebris

 
4e de couverture :
Chaque année, des dizaines de personnes disparaissent à New York dans des circonstances étranges. La plupart d’entre elles ne sont jamais retrouvées. Julia, elle, est découverte vivante, scalpée, et prétend s’être enfuie de l’Enfer. On pourrait croire à un acte isolé s’il n’y avait ces photos, toutes ces photos…
Annabel O’Donnel, jeune détective à Brooklyn, prend l’enquête en main, aidée par Joshua Brolin, spécialiste des tueurs en série. Quel monstre se cache dans les rues enneigées de la ville ? Et si Julia avait raison, si c’était le diable lui-même ? Ce mystère, ce rituel… Dans une atmosphère apocalyptique, Joshua et Annabel vont bientôt découvrir une porten un passage…
dans les ténèbres.

~

Ma première rencontre avec cet écrivain. Pour l’instant, je n’ai lu que ce 2e tome de la trilogie du mal.
Ce roman plonge le lecteur dans l’horreur du fanatisme et dans les croyances occultes. Tout au long de l’histoire, on ne cesse de penser qu’il y a une partie de magie noire dans ce livre, mais qu’en est-il vraiment ?
Une autre question nous obsède : qu’est devenu le mari d’Annabel O’Donnel ?
L’auteur a une imagination débordante, mais néanmoins ce thriller reste réaliste.
Une atmosphère pesante, malsaine, un rythme soutenu, bref un bon mélange pour un cocktail détonnant !
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s