Stéphane Audeguy – La théorie des nuages

 
4e de couverture :

« Il est question de nuages et Virginie Latour commence à comprendre. Elle comprend qu’au début du dix-neuvième siècle quelques hommes anonymes et muets, disséminés dans toute l’Europe, ont levé les yeux vers le ciel. Ils ont regardé les nuages avec attention, avec respect même ; et, avec une sorte de piété tranquille, ils les ont aimés. » Akira Kumo est un couturier japonais. Il collectionne les livres consacrés aux nuages. Pour classer sa bibliothèque, il engage Virginie Latour, une jeune femme, à qui il raconte des histoires de chasseurs de nuages. Celle de Luke Howard qui inventa leurs noms, celle de Richard Abercrombie qui fit le tour du monde pour voir s’ils étaient partout identiques, d’autres encore, aussi surprenantes que le jeu des nuées.

~

Dans ce roman qui se passe entre les années 1800 et 2005, Virginie Latour va entendre les histoires d’Akira Kumo, Luke Howard et Richard Abercrombie, tous trois passionnés de nuages. Cependant, n’allez pas croire que vous allez en apprendre plus sur la météorologie (dommage …). C’est plutôt un livre plein de poésie et original. Mais j’avoue, je me suis fort peu attachée aux personnages, mis à part Akira Kumo dont l’histoire m’a beaucoup touchée (il a survécu aux bombardements d’Hiroshima).

Livre lu dans le cadre du Challenge ABC 2009  

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s