Arnaldur Indridason – La femme en vert

 
4e de couverture :

Dans une banlieue de Reykjavik, au cours d’une fête d’anniversaire, un bébé mâchouille un objet qui se révèle être un os humain. Le commissaire Erlendur et son équipe arrivent et découvrent sur un chantier un squelette enterré là, soixante ans auparavant. Cette même nuit, Eva, la fille d’Erlendur, appelle son père au secours sans avoir le temps de lui dire où elle est. Il la retrouve à grand-peine dans le coma et enceinte. Erlendur va tous les jours à l’hôpital rendre visite à sa fille inconsciente et, sur les conseils du médecin, lui parle, il lui raconte son enfance de petit paysan et la raison de son horreur des disparitions. L’enquête nous est livrée en pointillé dans un magnifique récit, violent et émouvant, qui met en scène, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, une femme et ses deux enfants. Une femme victime d’un mari cruel qui la bat, menace ses enfants et la pousse à bout.

~

Voici le second volet des aventures de l’inspecteur Erlendur, après « La cité des jarres ».
On le retrouve avec une nouvelle enquête : la découverte d’ossements dans les environs de Reykjavik.
Deux histoires en parallèle : on suit à la fois l’enquête (ainsi que le problème d’Erlendur avec sa fille) et la vie d’une famille pendant la seconde guerre mondiale, où la femme est battue par son mari.
Le thème de la violence conjuguale est donc abordé, de manière juste, avec également les conséquences psychologiques sur les enfants.
Une enquête passionnante, malgré une fin un peu prévisible. Je l’ai légèrement préféré à « La cité des jarres ».
Je suis donc conquise par l’écriture d’Indridason et je compte bien poursuivre avec « La voix » !

Livre lu dans le cadre du Challenge ABC 2009  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s