Khaled Hosseini – Les cerfs-volants de Kaboul

4e de couverture :

Dans les années 70 à Kaboul, le petit Amir, fils d’un riche commerçant pachtoun, partage son enfance avec son serviteur Hassan, jeune chiite condamné pour ses origines à exécuter les tâches les plus viles. Liés par une indéfectible passion pour les cerfs-volants, les garçons grandissent heureux dans une cité ouverte et accueillante. Ni la différence de leur condition ni les railleries des camarades n’entament leur amitié. Jusqu’au jour où Amir commet la pire des lâchetés… Eté 2001. Réfugié depuis plusieurs années aux Etats-Unis, Amir reçoit un appel du Pakistan.  » Il existe un moyen de te racheter », lui annonce la voix au bout du fil. Mais ce moyen passe par une plongée au cœur de l’Afghanistan des talibans… et de son propre passé.

~

 L’histoire commence à Kaboul, ville calme, chaleureuse. Et puis, la guerre, les russes, les talibans, la terreur, la faim. On apprend à mieux connaître le passé de ce pays qu’est l’Afghanistan.
Quelques années plus tard, aux Etat-Unis, Amir essaye d’oublier son passé, mais celui-ci va le rattrapper : il reçoit un appel téléphonique lui annoncant qu’il existe un moyen de se racheter de sa lâcheté envers Hassan.
Il va donc partir pour Kaboul qu’il n’a plus revu depuis des années, la ville est sous l’emprise des talibans et a beaucoup changé …
Les personnages, surtout Hassan, sont très attachants. La trame de l’histoire, les cerfs-volants, est originale.  Certaines scènes sont dures, mais c’est le quotidien de ce pays. Un roman fort sur le thème de l’amitié, où l’auteur reste neutre et ne prend donc pas position par rapport à la situation du pays.

La fin n’est pas « simple » et c’est tant mieux.

Emouvant, ce roman en touchera plus d’un.

Livre lu dans le cadre du défi

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s