Ranpo Edogawa – La proie et l’ombre

 
4e de couverture :

Dans ce roman très célèbre, subtil jeu de miroirs où le narrateur, Ranpo Edogawa lui-même, cherche à élucider un meurtre commis par un autre auteur de littérature policière, on retrouve – comme dans tous ses romans – cette curieuse alchimie entre une intrigue rigoureuse et une narration envoûtante, dans des mises en scène fantastiques et obsessionnelles (fétichisme, voyeurisme, sadisme et perversions sexuelles).

~

Une découverte ! En effet, je n’ai jamais lu de littérature policière japonaise. C’est maintenant chose faite et je n’ai point été déçue.
Ce court roman (100 pages) est pour le moins original, puisque c’est Ranpo Edogawa lui-même qui est le narrateur de l’histoire. Ce dernier accepte d’aider une jeune femme, Shizuko, harcelée par son premier amour, un auteur de thriller (comme lui). Voici le début d’une intrigue complexe où le narrateur va de déduction en déduction. En effet, on croit qu’il a découvert la clé du mystère et la page d’après, il nous livre une autre solution tout aussi plausible.
Un roman bien ficelé dont la fin laisse planer quelques doutes.
A découvrir ;-)

Livre lu dans le cadre du défi « Littérature policière sur les 5 continents » 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s