Katarina Mazetti – Le mec de la tombe d’à côté

4e de couverture :

Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari, qui a eu le mauvais goût de mourir trop jeune. Bibliothécaire et citadine, elle vit dans un appartement tout blanc, très tendance, rempli de livres. Au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d’à côté, dont l’apparence l’agace autant que le tape-à-l’œil de la stèle qu’il fleurit assidûment. Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s’en sort comme il peut, avec son bon sens paysan et une sacrée dose d’autodérision. Chaque fois qu’il la rencontre, il est exaspéré par sa voisine de cimetière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie. Un jour pourtant, un sourire éclate simultanément sur leurs lèvres et ils en restent tous deux éblouis… C’est le début d’une passion dévorante.

~

Ce livre raconte l’histoire de deux personnes venant de milieux sociaux très différents, mais qui finissent par tomber amoureux l’un de l’autre. Pourtant, tout les sépare. Une chose qui ne va pas être facile à gérer dans leur quotidien, les deux acceptant difficilement de faire des concessions. De même qu’ils auront du mal à mettre de côté leurs idées reçues.

Un roman qui traite du choc des cultures. Les chapitres alternent le point de vue de Désirée et de Benny, ce qui est très intéressant.

Un point faible ? Oui, je dirai qu’il y a parfois un peu de trop de stéréotypes, mais qu’importe !

Le style de l’auteur est très fluide et agréable. On y trouve de l’humour et de l’amour un peu compliqué.

Et… j’aime ce genre de fin, juste comme il faut !