Arthur Upfield – Des ailes au-dessus du Diamantina

4e de couverture :

Prenez un petit avion rouge, abandonné au milieu d’un lac asséché du Queensland. Dans l’avion se trouve une jeune fille sans connaissance, que rien ne peut faire sortir de sa léthargie. Ajoutez des personnages que seule l’Australie peut engendrer : éleveur isolé, médecin volant, as de l’aviation, vieux sage aborigène, et, bien sûr, l’inspecteur Napoléon Bonaparte. N’oubliez pas le paysage aride, sur lequel déferlent les eaux du Diamantina, et vous avez un roman policier : d’Arthur Upfield, naturellement.

~

Personnage récurrent des romans d’Arthur Upfield, l’inspecteur Napoléon Bonaparte, surnommé « Bony », nous emmène sur les terres arides de l’Australie pour une enquête pleine de rebondissements.

Cet inspecteur, au nom peu commun, est un personnage assez attachant. Doté d’un très grand calme, il est aussi réfléchi et efficace. Autant dire que les déductions c’est son fort ! Etant métisse, il connait parfaitement les deux cultures, ce qui est pour lui avantageux lorsqu’il doit résoudre des enquêtes. Dans ce roman, il n’hésitera pas à faire appel à un vieil ami arborigène pour l’assister.

L’intrigue est très bien construite, le lecteur soupçonne chacun des personnages de ce roman. Et puis une question le taraude tout au long du récit :  comment l’avion a-t-il pu attérir sans aucun dégât avec pour seule personne à bord une jeune fille inconsciente ? Et de quel mal est atteint cette mystérieuse jeune fille ?

L’atmosphère est lourde, aride. Upfield décrit à merveille l’isolement des habitants, ces tempêtes de sable, ces orages. Un pays vaste et sauvage que l’on a envie de découvrir.

Une première rencontre avec cet auteur que je renouvellerai certainement.

Lu dans le cadre des défis  et