Marie Desplechin – Le journal d’Aurore. T.3, Rien ne va plus

4e de couverture :

11 octobre : Areski a trouvé un nom pour le groupe. Blanche-Neige et les sept nains. Ce n’est pas que ça m’ennuie de faire Blanche-Neige, mais les garçons ne sont que cinq. Donc, inutile d’y penser plus longtemps, voilà ce que j’ai dit. Mais justement, a répondu Areski, c’est comme pour les trois mousquetaires. Un clin d’oeil. Un clin d’oeil ?

– Je ne vois même pas de quoi tu parles. – Des trois mousquetaires. -Et alors ? – Ils étaient quatre. – Comment tu le sais ? – Tu n’as pas lu le livre ? – Quel livre ? – Les Trois Mousquetaires, bien sûr. – C’est le titre ? – Ben oui, c’est le titre. Qu’est-ce que tu veux que ce soit ? – Je ne sais pas, moi… Les auteurs ?

J’en ai plein le dos, de tous ces bouquins que je ne connais pas. Areski était mort de rire. Il a raconté l’histoire aux autres nains au fur et à mesure qu’ils arrivaient de la mine. Et tous les nains de se gausser joyeusement.

~

J’avoue avoir eu un peu d’appréhension à commencer Le journal d’Aurore par le tome 3. Mais mes doutes se sont rapidement dissipés, chaque tome peut se lire indépendamment.

Ce fût une agréable surprise !

Aurore, une adolescente au caractère bien trempé, raconte – à travers son journal intime – avec humour son quotidien. Elle vient de rentrer en première, l’entente avec ses parents et ses deux soeurs n’est pas toujours au beau fixe. Au fil des mois, on sent qu’elle change, elle se pose des questions, se cherche. Elle se met à écrire des chansons pour son groupe et à avoir des avis engagés.

C’est une héroïne à la fois drôle et insupportable, une jeune fille extrêmement attachante, qui n’a pas sa langue dans sa poche !

Ah oui, autre petit « détail », elle n’aime pas lire, ce qui nous donne droit à des réflexions très amusantes, sans parler de ses fiches de lecture qui sont de vrais petits bijoux !

Tristan et Iseult. J’ai retourné le bouquin dans tous les sens. Pas de nom d’auteur. Du tout. Je me demande ce que la personne avait à se reprocher. En tout cas, le résultat est là. Auteur anonyme. C’est lâche.

J’ai emprunté Les trois mousquetaires. Jamais vu un bouquin aussi gros. Le type s’est lâché. Visiblement, personne ne lui a dit que c’était trop long. Qu’on ne compte pas sur moi pour lire ça. Je n’ai qu’une vie.

Sans tomber dans les clichés, l’auteur nous livre là un roman sans prise de tête,  avec une bonne dose d’humour et dont les pages vous filent entre les doigts !! Je compte bien me procurer très prochainement les deux premiers tomes.

Lu dans le cadre du Prix Mauprat – Prix littéraire des blogueurs, organisé par George.

Publicités

Une réflexion sur “Marie Desplechin – Le journal d’Aurore. T.3, Rien ne va plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s