Carolyn D. Wall – Aurora, Kentucky

4e de couverture :

Cet hiver 1938 est le plus froid qu’on ait vu ici, à Aurora, Kentucky. Je vis seule avec ma mère à moitié folle, et l’amour de ma vie, mon petit-fils Will’m. On tient l’épicerie – parfois les gens paient en oignons jaunes ou en poules pondeuses. Sans les fils Phelps et leurs copains chasseurs qui traquent les loups, on serait heureux. Mais les Phelps rôdent, et je sens bien qu’ils cachent quelque chose…

~

Aurora, un petit village du Kentucky. C’est là qu’habite Olivia avec sa mère Ida et son petit-fils William. La vie y est dure en cette fin des années 30 et le racisme bien présent. Tout au long de ces 400 pages, mêlant passé et présent, Olivia nous raconte son histoire. Rejetée dès sa naissance par une mère à moitié folle et dépressive (qui ira à l’asile), un lien très fort unit Olivia et son père Tate Harker, un homme généreux, toujours prêt à aider les autres et passionné par les animaux. Ils mènent une vie tranquille jusqu’à ce qu’Ida revienne de l’asile. Mère et fille sont alors en conflit perpétuel et le père fait semblant de ne rien voir. Et puis il y a les Phelps, ces frères violents et racistes dont les activités secrètes dans la grange le samedi soir intriguent la jeune Olivia. Parallèlement à ses souvenirs, on la suit donc dans son quotidien avec une mère dont elle continue à s’occuper malgré la haine respective qui les habite. Heureusement, son petit-fils William est là. Ce garçon intelligent, débrouillard qu’elle aime par-dessus tout. Depuis quelques temps, des coups de fusil se font entendre au loin: les loups ramenés d’Alaska par son grand-père voici plusieurs années sont traqués et tués. Qui essaye de les intimider et pourquoi ? Des secrets bien enfouis depuis longtemps vont tout à coup ressurgir.

J’ai beaucoup aimé Olivia, cette femme forte qui s’est battue toute sa vie et n’a jamais baissé les bras malgré les blessures profondes liées à son passé. Ida, sa mère, une femme aigre et égoïste, l’a toujours rejetée. Elle non plus n’a pas su s’occuper de sa fille Pauline qui a quitté la maison familiale assez jeune, pour ensuite revenir avec un petit garçon, William qu’elle laisse à Olivia. Des relations mère-fille loin d’être simples… A côté de cela, il y a certains personnages secondaires d’une grande gentillesse, qu’on ne risque pas d’oublier comme Wing, son premier amour ou encore Junk et Love Alice, ses amis noirs.

L’auteur prend son temps pour nous livrer les souvenirs d’Olivia, mais à aucun moment je n’ai ressenti de longueur. Tout s’accélère durant les 100 dernières pages: vengeance, secrets, violence, racisme. Des chapitres courts, une écriture fluide, Carolyn D. Wall est une incroyable conteuse, on est happé par l’histoire de cette femme, une grande héroïne comme je les aime.

Le long hurlement d’un loup déferle en moi comme une rage de dents. Plus haut, des détonations retentissent, leur écho s’étirant au loin jusqu’à n’être plus qu’un souvenir, à peine audible.
Personne ne vit sur ce bout de montagne à présent, hormis Ida et moi, et mon petit-fils Will’m. J’aime ce gamin plus que tout au monde. Quant à Ida, c’est une autre paire de manches. Elle habite dans le cabanon enduit de papier goudronné derrière chez nous et, bien que cet hiver soit le plus froid qu’on ait jamais connu dans le Kentucky, elle est dehors en ce moment même, emmitouflée dans une couverture, à citer la Bible et à jurer comme un charretier. Ses cheveux blancs ébouriffés comme ceux d’une démente. Je suis l’enfant d’Ida. Ce qui fait d’elle ma maman. Et mon papa était Tate Harker. Je voudrais tellement qu’il soit là plutôt qu’enterré à côté des cabinets.

Editions Points, 2011

Un grand merci à Bibliofolie et aux éditions Points pour ce partenariat !

Lu dans le cadre des challenges   https://i2.wp.com/storage.canalblog.com/23/66/451136/66965440.gif(Kentucky)

Publicités

5 réflexions sur “Carolyn D. Wall – Aurora, Kentucky

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s