Claudine Glot, Marc Nagels – La quête du graal et le destin du royaume (La légente arthurienne, tome 3)

 Présentation de l’éditeur :

Vivant dans une forêt isolée, élevé dans l’ignorance de la chevalerie par une mère soucieuse de le protéger, Perceval a peu de chances de revêtir un jour l’armure. Mais le destin fera de lui le plus grand chevalier de la Table ronde. Le plus grand par les armes, peut-être. Le meilleur par le coeur, sans aucun doute. Car lui seul peut retrouver le chemin du château du Graal et mettre fin au mal qui dévore le roi pêcheur ainsi qu’à la désolation qui s’acharne sur le royaume d’Arthur.

Dernier volet de la légende arthurienne, ce troisième tome clôt les aventures du roi Arthur, de ses chevaliers, de Guenièvre, de Morgane. Talismans et lames nobles, saints ermites et ravissantes jeunes femmes, tournois et duels impitoyables… Ici, les chevaliers sont confrontés plus que jamais à la magie et au merveilleux.

~

Lorsque les Agents littéraires m’ont proposé ce livre des éditions Le Pré aux clercs, je n’ai pas hésité longtemps. Il est vrai que je connais peu les légendes arthuriennes, mais c’est un sujet qui m’intéresse. D’ailleurs, pour tout dire, cela fait quelques années que je rêve de découvrir Brocéliande. L’autre raison pour laquelle j’ai accepté ce roman, c’est que je connais bien les éditions Le Pré aux clercs car ma bibliothèque contient plusieurs de leurs ouvrages (Grimoire des loups-garou, Traité de sorcellerie, Traité de vampirologie, Histoire illustrée de la philosophie, etc.). J’aime le soin que l’éditeur apporte à ses ouvrages.

Dans ce livre, on retrouve une mise en page soignée et de belles illustrations qui parsèment le texte. La police de caractère utilisée pour certaines parties n’est pas sans rappeler les manuscrits médiévaux. De plus, au début de chaque chapitre, quelques lignes résument ce dernier. Précisons également la présence d’un glossaire et d’une bibliographie très intéressante en fin d’ouvrage.

Comme vous pouvez le remarquer, il s’agit du tome 3. J’avoue avoir eu quelques appréhensions étant donné que je n’avais pas lu les deux tomes précédents. Mais je dois dire qu’elles se sont rapidement envolées. Ce troisième volet est tout à fait compréhensible puisqu’il raconte un épisode de la légende arthurienne, à savoir la quête du Graal. Certes, à certains moments l’auteur nous renvoie aux tomes précédents pour plus d’explications, mais ça ne m’a pas gênée dans ma lecture. Il est évident qu’il est préférable de lire l’ensemble pour connaître la genèse et les différentes aventures du roi Arthur et des Chevaliers de la Table ronde.

Ce troisième tome raconte donc la quête du Graal puis la mort du roi Arthur. [Pour rappel, le Graal serait la coupe dans laquelle le Christ aurait bu lors du dernier repas avec ses apôtres. Il aurait également recueilli son sang après la crucifixion]. Les Chevaliers de la Table ronde vont se lancer corps et âme, souvent au péril de leur vie dans cette grande quête. En proie à des visions, ils seront trompés par des forces maléfiques qui tenteront de les détourner de leur chemin et les feront s’entretuer. Un seul sera l’élu, Perceval. L’histoire commence d’ailleurs par sa jeunesse, sa découverte de la chevalerie et de l’ordre des Chevaliers de la Table ronde.

De nombreux combats épiques nous sont contés, notamment la bataille de Camlann dans laquelle le roi Arthur trouve la mort. Ces combats mettent en avant le courage, mais aussi la puissance des chevaliers.

Tout au long de ce roman, le lecteur rencontre de nombreux personnages : Merlin, sa sœur Morgane, le roi Arthur, Guenièvre, et puis les chevaliers : Mordred, Perceval, Gauvain, Behort, Lionel, Hestor, Lancelot,… Beaucoup de noms, certains connus, d’autres non. Du coup, il faut un peu de temps pour les retenir surtout si on connaît peu les légendes arthuriennes.

De nombreux auteurs ont écrit sur ce sujet, mais cette trilogie écrite à 4 mains est moderne et assez accessible. Claudine Glot, spécialiste reconnue de la mythologie arthurienne, est la présidente du Centre de l’imaginaire arthurien. Marc Nagels, passionné par l’imaginaire et les mythologies celtiques et nordiques, travaille dans le journalisme et l’édition.

Pour les amoureux de la légende arthurienne ou pour ceux qui souhaitent la découvrir.

Il ne me reste plus qu’à me plonger dans la lecture des deux autres tomes !

Editions Le Pré aux clercs, 2011

Un grand merci aux Editions Le Pré aux clercs et aux Agents littéraires pour cette découverte !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s