Elisabeth Delaigle – Les contes de la lune

Résumé :
Qu’y a-t-il de commun entre un aigle blessé soigné par un jeune Indien, une princesse désespérée aux prises avec un sortilège, des souris affamées avides de fromage, un boxeur qui rêve de gloire, une jeune chatte victime de la jalousie d’un vieux chat aigri, deux enfants naïfs perdus dans la forêt et un ourson espiègle qui découvre le monde ?
La LUNE, qui enflamme le monde, depuis la nuit des temps, avec son lot de légendes et qui fait rêver les hommes pressés de la conquérir…
Vues de la terre, sa rondeur magique et sa bonhomie incitent à toutes les rêveries, pousse à faire des bêtises ou de grandes choses… Inaccessible et pourtant si proche, elle peuple l’imaginaire des petits et des grands…
 Les contes de la lune transportent les enfants dans des univers très différents, au gré de récits qui ont tous la lune comme déclencheur de situations insolites !
~
Les contes de la lune renferme sept courtes histoires ayant pour thème la lune, cet astre inaccessible, source de légendes.
– Buveur de lune : un jeune garçon nommé Waban et fils du chef de la tribu apprivoise un aigle qu’il appelle Paco. Une amitié forte se crée entre eux. La légende veut que les aigles « boivent le halo de la lune pleine pour y recueillir la force de vie ».
– La fileuse de lune : c’est princesse aux longs cheveux d’or, fille unique et choyée de tous. Un jour, une vieille sorcière lui jette un sort : ses cheveux pousseront sans fin les nuits de pleine lune, au risque de s’enraciner au sol et d’entraîner sa mort. Lors de ces nuits, la jeune fille se voit donc obligée de filer ses cheveux de lune avec une quenouille. Pour conjurer le sort, un prince doit lui déclarer son amour un soir de pleine lune.

– Les croqueuses de lune : Dans ce conte, les héros sont des souris. Un jour, elles constatent, effarées, que la maison dans laquelle elles ont élu domicile, vient d’être abandonnée. Leur réserve de nourriture s’épuise à vue d’oeil, la faim les guette. Un jour, elles aperçoivent un énorme fromage dans le ciel. Affamées, elles décident de l’attraper… J’ai vraiment été conquise par l’histoire de ces petites souris, où l’on ne peut pas s’empêcher de penser à un célèbre dessin-animé ! ;)

– Le boxeur de lune : Ben, un jeune un peu paumé, vient tout juste d’arriver dans une ville portuaire. Il vit de petits boulots qui lui permettent tout juste de manger. Il participe à des matchs de boxe clandestins et rêve de devenir boxeur professionnel. Engagé pour nettoyer une salle de sport, il observe en même temps les boxeurs pendant leur entraînement. Le soir, éclairé par la lune, il s’entraîne seul en menant un combat contre son double lunaire. Puis un jour, il est remarqué par l’entraîneur…. Ici pas de féérie, ce conte est plus réaliste et ne s’inspire pas d’autres contes. Une histoire pleine d’espoir qui nous montre que les rêves peuvent devenir réalité.
La voleuse de lune : Beauchat, un magnifique persan au pelage blanc, vit dans une demeure auprès de sa maîtresse. Le jour de son dixième anniversaire débarque une chatte qui vient de la rue, Miette. Cette dernière aimerait se faire accepter par Beauchat. Mais il ne l’entend pas de cette oreille et refuse de partager sa maison avec la jeune Miette. Il prépare d’ailleurs sa vengeance : il la met au défi de grimper sur l’arbre pour aller voler la lune. Evidemment, Miette tombe…
– Les chasseurs de lune : Rosine, la fille du marquis, Pierre et Paul, les jumeaux, ont été élevés ensemble. Un jour, les jumeaux décident d’aller chasser la lune et partent discrètement pendant la nuit. Mais au fur et à mesure que le temps passe, ils finissent par se perdre dans la forêt. Leur histoire se racontera encore des années après, s’amplifiant jusqu’à devenir une légende.

– Le pêcheur de lune : Mayak un jeune grizzli et Oujka, sa mère, vivent une vie paisible dans les Rocheuses (Canada). Mayak apprend à pêcher, chose très importante pour pouvoir survivre dans la nature. Cependant, il échoue car il ne veut pas faire de mal aux poissons. Epuisé, il finit par s’endormir au bord de la rivière. Lorsqu’il se réveille, il fait nuit et il aperçoit le reflet de la lune dans la rivière. Il croit voir un énorme poisson jaune et essaye de le pêcher pour que sa maman soit fière de lui. En vain évidemment ! La lune le nargue. Oujka découvre son fils en pleurs au milieu de la rivière découragé. Mon préféré ! Mayak est vraiment touchant, plein de naïveté.

Les contes de la lune renferme sept histoires sur l’amitié, l’apprentissage, l’espoir, le courage, avec la lune au centre de chacune.  Les contes sont assez différents les uns des autres, certains font référence à d’anciens contes, d’autres sont plus modernes. Le temps d’un instant, je suis retombée en enfance. Des instants magiques où l’on se surprend à sourire. L’écriture est soignée et de qualité, et le texte est, quant à lui, ponctué de très belles illustrations de Christiane Moreau. Je ne peux que vous conseiller ce joli petit livre qui plaira autant aux enfants qu’aux grands !
Je remercie chaleureusement Elisabeth Delaigle de m’avoir fait découvrir son livre !
Illustrations et couverture : Christiane Moreau
Editions Persée, 2011
Publicités

9 réflexions sur “Elisabeth Delaigle – Les contes de la lune

  1. c’est un livre que j’ai beaucoup apprécié, certains contes semblent plus traditionnels que d’autres qui sortent vraiment de la norme. C’est à lire sans appréhension. De plus les illustrations sont très belles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s