Il y a 100 ans ce jour…

Un nouveau projet pour le Musée royal de Mariemont (Belgique) ! À suivre de près et à partager ;-)

« IL Y A 100 ans CE JOUR…
Ce 4 août 2014, la Belgique est en commémoration. Pour le Musée royal de Mariemont, il n’y avait pas de meilleure date pour lancer notre projet « Il y a 100 ans ce jour… Mariemont à l’heure de 14-18″.
Chaque semaine, d’août 2014 à novembre 2018, nous mettrons en ligne sur le site du musée (www.musee-mariemont.be/index.php?id=12884) un document ayant trait à la Première Guerre mondiale. Photographies, lettres adressées à Raoul Warocqué, caricatures, placards, revues, bons de ravitaillement, objets de vie quotidienne, … sont autant de sources – belges et de nations étrangères – savamment sélectionnées parmi nos livres, archives et objets ; dont la grande majorité est inédite!
Cette chronique se veut à la portée de tous : chercheur, étudiant, passionné, visiteur, curieux ou de passage. Chaque document est accompagné d’une légende et mise en contexte. Un système de commentaire permet de réagir, de questionner, d’en savoir plus. Une page générale de dates marquantes et une page de (cyber)liens internationaux complètent le tout. Ce projet de mise en ligne se veut donc évolutif, interactif et pédagogique, proposant à chacun de comprendre et d’aborder la guerre, objectivement, sous ses multiples facettes!
Un autre regard sur l’Histoire, dès aujourd’hui! »

Atelier du Livre de Mariemont (Belgique) – Stages,…

Installé depuis 1991 au Musée royal de Mariemont (Morlanwelz, Belgique), l’Atelier du Livre est un centre de formation, de création et d’animation.

L’Atelier permet de s’initier aux techniques artisanales et artistiques du livre. Outre la reliure, toutes les composantes du livre y sont enseignées : la gravure, la conception et la mise en page du livre, les différents procédés d’illustration, la calligraphie, la réalisation de boîtes et étuis, la décoration des papiers et la restauration.

Si cela vous intéresse, vous pouvez télécharger ici le programme complet de l’Atelier.

Avis aux amateurs, il reste d’ailleurs quelques places pour les stages suivants (ouverts à tous !) :

Du texte au livre

Les stagiaires sont amenés à aborder la relation contenant-contenu et questionner le sens du texte, la forme du livre et sa manipulation. Qu’il soit roman ou pièce de théâtre, le dialogue littéraire est la base du travail de création. S’approprier le contenu d’un livre existant et ses codes pour en créer un autre. Plusieurs techniques simples de reliure sont abordées permettant de finaliser les recherches.

Formatrice : Yasmina Aboudarr

Dates : 28, 29 avril, 12 et 26 mai

165 € / 130 € (prix pour les moins de 25 ans)

 

Le carnet de poche

À travers l’apprentissage d’une technique de reliure simple, cousue, à couverture souple rappelant le traditionnel « livre de poche », les stagiaires créent leur carnet de note. La couverture sera réalisée au moyen de collages divers.

Formatrice : Corinne Clarysse

Dates : 13 et 14 juin

85 € / 70 € (prix pour les moins de 25 ans)

 

Informations et inscriptions : 064 / 27 37 00 (Nadia Corazzini) ~ 064 / 27 37 42 (Anne-Françoise Rasseaux) ~ atelierdulivre@musee-mariemont.be

Retrouvez toute la programmation de l’Atelier du Livre (stages, visites, rencontres…) sur www.musee-mariemont.be

 

Challenge Halloween 2013

halloween 2013.jpg

Pour cette 4e édition, Lou et Hilde nous ont encore concocté un beau programme.

Cette année, nos très chères organisatrices ont loué une maison hantée pour y accueillir leurs adorables monstrueux invités !

Alors si comme moi vous aimez cette fête et que les démons, sorcières, fantômes et autres créatures bien sympathiques ne vous font pas peur, rejoignez-nous, il y en a pour tous les goûts !

Excellent Challenge Halloween à tous les participants !

Jean-Claude Mourlevat – Le chagrin du roi mort

4e de couverture :

«C’est une petite île froide, quelque part dans le nord. Le vieux roi est mort. Son corps repose sur un lit de pierre, sur la Grand-Place. Il neige. Il sera question de séparation, de guerre, de trois ciels différents, d’un premier amour. Il y aura une prophétie, des êtres qui se perdent dans l’immensité, une sorcière qui mange des têtes de rat…»

~

On suit l’histoire de deux frères, Brisco et Aleks, inséparables et très complices. Ils habitent à Petite Terre, une île où la neige est toujours présente et où les habitants vivent heureux, en paix. Mais tout bascule le jour où le roi de Petite Terre, Holund, meurt. Son trône est convoité par son frère Guerolf. Rapidement, une guerre éclate, Brisco et Aleks sont séparés de force. Ils ne se retrouveront que des années plus tard, mais ils ont bien changé…

J’ai aimé Petite Terre, si accueillante et chaleureuse, mais j’ai surtout aimé me promener dans sa Bibliothèque, si grande, si riche, si merveilleuse. Malheureusement, tout n’est pas rose dans ce roman, la guerre provoquée par Guerolf va faire des ravages à Petite Terre et changer le destin de ses habitants, en particulier celui de Brisco et Aleks. Ceux-ci vont vivre une véritable déchirure et vont essayer de survivre l’un sans l’autre pendant ces longues années de séparation. Mais chacun évoluera différemment.

Guerre, pouvoir, trahison, vengeance // fraternité, famille, amour… de nombreux thèmes sont abordés dans ce roman fantastique où la colère et la tendresse cohabitent. Une écriture toujours aussi belle, qui nous emporte loin, très loin, dans ce royaume enneigé.

Jean-Claude Mourlevat est une valeur sûre !

Gallimard Jeunesse, 2009, 2011 (Poche)

Session 16

Jean-Claude Mourlevat – Le combat d’hiver

4e de couverture :

Le combat d’hiver est celui de quatre adolescents, évadés de leur orphelinat-prison, pour reprendre la lutte perdue par leurs parents, quinze ans plus tôt.

Au cœur d’un pays imaginaire, des jeunes gens, tous orphelins, sont détenus dans un internat qui ressemble à une prison. Cet hiver-là, une lettre mystérieuse leur révèle qu’ils sont les enfants d’une génération d’hommes et de femmes éliminés par la faction totalitaire qui a pris le pouvoir. Quatre d’entre eux choisissent de s’évader pour reprendre le combat. Mais il leur faut déjà échapper aux terribles «hommes-chiens» lancés à leur poursuite dans les montagnes glacées.
Ont-ils la moindre chance de leur échapper? Pourront-ils compter sur l’aide généreuse du «peuple-cheval»? Survivront-ils à la barbarie des jeux du cirque réinventés par la Phalange? Leur combat, hymne grandiose au courage et à la liberté, est de ceux qu’on dit perdus d’avance. Et pourtant.

~

Mon premier Mourlevat, je suis conquise !

Le lecteur est tout de suite plongé dans une atmosphère froide, sombre en compagnie de quatre orphelins : Milena, Helen, Bartolomeo et Milos. Ils vivent – où plutôt sont enfermés – dans un pensionnat des plus sinistres. Leur pays est contrôlé par La Phalange, qui a fait disparaître les résistants et a placé leurs enfants dans des orphelinats. Un régime totalitaire auquel les quatre adolescents vont s’opposer, parfois au péril de leur vie.

L’auteur nous livre ici un récit mêlant fantastique et réalisme, où l’on rencontre des « hommes-chiens » et des « hommes-chevaux », où il est question d’amour, d’amitié, de solidarité, de courage, même si l’espoir est peu présent. Le combat d’hiver de quatre adolescents pour la liberté du pays.

Jean-Claude Mourlevat est un merveilleux conteur. Le Combat d’hiver est à découvrir absolument (et il n’y a qu’un seul tome !).

Gallimard Jeunesse, 2006, 2010 (Poche)

Ian McEwan – Sur la plage de Chésil

4e de couverture :

«Ils étaient jeunes, instruits, tous les deux vierges avant leur nuit de noces, et ils vivaient en des temps où parler de ses problèmes sexuels était manifestement impossible…» Le soir de leur mariage, Edward Mayhew et Florence Ponting se retrouvent enfin seuls dans la vieille auberge du Dorset où ils sont venus passer leur lune de miel. Mais en 1962, dans l’Angleterre d’avant la révolution sexuelle, on ne se débarrasse pas si facilement de ses inhibitions et du poids du passé. Les peurs et les espoirs du jeune historien et de la violoniste prometteuse transforment très vite leur nuit de noces en épreuve de vérité où rien ne se déroule selon le scénario prévu.

~

Angleterre, années 60. Dans cette chambre d’hôtel, le lecteur partage pendant quelques heures la vie de deux jeunes gens tout juste mariés. Ils ont 20 ans et toute le vie devant eux. Et pourtant… la peur, les doutes, les tabous, les non-dits, l’absence de communication mettront à mal leur nuit de noce. La faute à une éducation sexuelle inexistante à cette époque, mais ô combien importante pour la vie d’un couple ? Probablement. Car Edward et Florence sont tous les deux instruits, mais ne sont absolument pas préparés à ce qui va leur arriver pendant cette nuit. Lui est pressé et maladroit, elle redoute ce moment et éprouve un certain dégoût. Ce sera sur cette plage de Chésil que les langues se délieront et que l’avenir de leur relation sera remis en question.

Il est vrai que le comportement et la maladresse des deux protagonistes pourraient irriter certains lecteurs, mais le sujet est traité de manière intelligente. Un livre court, simple, qui amène à la réflexion.

Folio, 2010