Eric Sanvoisin – Le buveur d’encre

4e de couverture :

Tandis qu’Odilon aide son père à la librairie, il aperçoit un client à l’air complètement ahuri qui se livre à un étrange manège. On dirait qu’il flotte à dix centimètres du sol, comme un fantôme. Puis, le client inconnu commence à boire un livre avec une paille !

~

C’est chez Soukee que j’ai découvert la série Draculivre. Son billet m’a tout de suite donné envie de lire un titre de cette collection.

Odilon, n’aime pas lire. Tout le contraire de son papa qui exerce le métier de libraire. Pendant les vacances scolaires, Odilon l’aide à la librairie…enfin aider est un bien grand mot étant donné qu’il lui est interdit de ranger et même de toucher quoi que ce soit. Il faut dire qu’Odilon aime entendre le bruit d’un feuille de papier en train de se déchirer… Ne pouvant pas aider son père, il se cache dans un coin et observe les clients. Jusqu’au jour où un curieux personnage entre dans la librairie…

Pendant cinq minutes, il s’est promené dans les rayonnages. Les yeux fermés, il se déplaçait en silence, les bras tendus droit devant lui. On aurait dit qu’il écoutait le bruit des livres. Subitement, il a saisi un p’tit bouquin et tout est devenu encore plus fou…

Ce livre mêle vampires et soif de lire. Une idée pour le moins originale ! L’auteur a le don de nous faire sourire plus d’une fois. Le vocabulaire est riche, mais abordable pour les enfants à partir de 6 ans.

Un livre agréable à lire, je suis conquise ;-)

Les autres titres de la collection Draculivre que je ne manquerai pas de découvrir : Le buveur de fautes d’orthographe ; La petite buveuse de couleurs ; Le petit buveur d’encre rouge ; Une paille pour deux …

Editions Nathan, 2005

Publicités

C’est lundi ! Que lisez-vous ?

Je reprends la très bonne idée de Malou.

Qu’est ce que j’ai lu la semaine passée ?
 
– Salem, de Stephen King
– Eon et le douzième dragon, d’Alice Goodman
– Entre les bruits, de Belinda Cannone
 
   
 
Qu’est-ce je lis en ce moment ?
 
La même chose, je lis les 3 en même temps !
J’ai presque fini Entre les bruits. Un roman particulier, mais qui ne me déplaît pas.
 
 
Que vais-je lire ensuite ?
 
J’espère commencer rapidement Les yeux jaunes des crocodiles de Katherine Pancol pour une lecture commune, ainsi que 2-3 recueils de nouvelles pour le challenge Halloween de Lou et Hilde.
Et vous ?!?

Marie Desplechin – Le journal d’Aurore. T.3, Rien ne va plus

4e de couverture :

11 octobre : Areski a trouvé un nom pour le groupe. Blanche-Neige et les sept nains. Ce n’est pas que ça m’ennuie de faire Blanche-Neige, mais les garçons ne sont que cinq. Donc, inutile d’y penser plus longtemps, voilà ce que j’ai dit. Mais justement, a répondu Areski, c’est comme pour les trois mousquetaires. Un clin d’oeil. Un clin d’oeil ?

– Je ne vois même pas de quoi tu parles. – Des trois mousquetaires. -Et alors ? – Ils étaient quatre. – Comment tu le sais ? – Tu n’as pas lu le livre ? – Quel livre ? – Les Trois Mousquetaires, bien sûr. – C’est le titre ? – Ben oui, c’est le titre. Qu’est-ce que tu veux que ce soit ? – Je ne sais pas, moi… Les auteurs ?

J’en ai plein le dos, de tous ces bouquins que je ne connais pas. Areski était mort de rire. Il a raconté l’histoire aux autres nains au fur et à mesure qu’ils arrivaient de la mine. Et tous les nains de se gausser joyeusement.

~

J’avoue avoir eu un peu d’appréhension à commencer Le journal d’Aurore par le tome 3. Mais mes doutes se sont rapidement dissipés, chaque tome peut se lire indépendamment.

Ce fût une agréable surprise !

Aurore, une adolescente au caractère bien trempé, raconte – à travers son journal intime – avec humour son quotidien. Elle vient de rentrer en première, l’entente avec ses parents et ses deux soeurs n’est pas toujours au beau fixe. Au fil des mois, on sent qu’elle change, elle se pose des questions, se cherche. Elle se met à écrire des chansons pour son groupe et à avoir des avis engagés.

C’est une héroïne à la fois drôle et insupportable, une jeune fille extrêmement attachante, qui n’a pas sa langue dans sa poche !

Ah oui, autre petit « détail », elle n’aime pas lire, ce qui nous donne droit à des réflexions très amusantes, sans parler de ses fiches de lecture qui sont de vrais petits bijoux !

Tristan et Iseult. J’ai retourné le bouquin dans tous les sens. Pas de nom d’auteur. Du tout. Je me demande ce que la personne avait à se reprocher. En tout cas, le résultat est là. Auteur anonyme. C’est lâche.

J’ai emprunté Les trois mousquetaires. Jamais vu un bouquin aussi gros. Le type s’est lâché. Visiblement, personne ne lui a dit que c’était trop long. Qu’on ne compte pas sur moi pour lire ça. Je n’ai qu’une vie.

Sans tomber dans les clichés, l’auteur nous livre là un roman sans prise de tête,  avec une bonne dose d’humour et dont les pages vous filent entre les doigts !! Je compte bien me procurer très prochainement les deux premiers tomes.

Lu dans le cadre du Prix Mauprat – Prix littéraire des blogueurs, organisé par George.

Elizabeth Kostova – L’historienne et Drakula. Tome 2

 4e de couverture :

 J’ai toujours cru que ma mère était morte. Mais les lettres laissées par mon père avant sa disparition contiennent les plus incroyables révélations…
Dans leur jeunesse, mes parents ont traqué ensemble le funeste comte Drakula. Ma mère pourrait être encore en vie, mais une vie en suspens : mordue deux fois au cou, la troisième ferait d’elle un serviteur du mal, un éternel errant, un vampire…
Pour les retrouver, je n’ai plus le choix. Destination : la Transylvanie…
~

Il y a un peu plus de 3 mois, en reposant le premier tome de « L’historienne et Drakula« , je n’avais qu’une hâte : commencer le deuxième ! Malheureusement, je n’ai pas pu le lire aussi vite que je l’aurais voulu.

Ce deuxième tome est la continuité du premier.  La trame est la même, les différents protagonistes poursuivent leurs recherches sur la mort de Vlad Tepes et les mystères qui l’entoure. L’auteur nous fait à nouveau voyager : Istanbul, Bulgarie, Hongrie, France,…

Le menace de Drakula pèse toujours autant et les personnages principaux risquent leur vie à chaque instant.

Il ne termina sa phrase car, au même instant, quelque chose sortit de l’ombre de l’ancienne abside, sans qu’aucune lumière soit apparue-une silhouette qui ne ressemblait à rien de ce que nous avons vu dans notre vie. C’était une présence si étrange que je n’aurais pu crier, même si ma gorge ne s’était pas immédiatement bloquée. Ma lanterne éclairait ses pieds, ses jambes, un bras et une épaule, mais pas le visage noyé dans l’ombre, et j’étais trop terrifiée pour lever la lumière plus haut.

Peu de chapitres sont consacrés à l’héroïne qui essaye de retrouver son père, mais il faut dire que les deux autres histoires sont bien plus passionnantes.

J’ai beaucoup aimé les passages où l’auteur nous détaille les documents consultés par Rossi, Helen et Paul: tous ces vieux papiers, ces archives, ces livres rares, quel plaisir !

Comme dans le tome précédent, il y a quelques petites longueurs, mais qui ne m’ont pas dérangé. Ce roman reste très bien documenté et d’une telle richesse !

Un petit conseil, si vous avez apprécié le 1er tome, n’attendez pas trop longtemps avant de commencer le 2e ;-)

Une lecture commune avec Hathaway.

Challenge Halloween

halloween.jpg

 

Durant tout ce mois d’octobre, Lou et Hilde organisent un challenge spécial Halloween.

Alors si comme moi vous aimez cette fête et que les démons, sorcières, fantômes et autres créatures bien sympathiques ne vous font pas peur, rejoignez-nous, il y en a pour tous les goûts !

Pour ma part, j’ai choisi la formule « Spécial Halloween »  (romans, BD, albums, films illimités pour ceux qui veulent fêter Halloween pendant tout le mois d’octobre) + la mention spéciale « Epouvantail » pour ceux qui changeront la déco de leur blog pour Halloween > c’est fait ;-)